fbpx
Blogue

Les abeilles à l’abbaye : une retraite « apicolospi »

Photo: Eric Ward (unsplash.com).
Photo: Eric Ward (unsplash.com).
Écrit par Yves Casgrain

Une retraite apicolospi? Oui, comme dans apiculture et spirituel. Apicolospi est donc une retraite de deux jours qui se vit à l’abbaye d’Ourscamp, située dans le nord-est de Paris, accompagné par les abeilles « en résidence ».

Cette idée originale est venue d’une rencontre entre un avocat, Me Christophe Prouvost, apiculteur amateur, et le moine-portier de l’abbaye qui s’inquiétait du rendement de leurs ruches.

« Pour répondre à son appel, j’ai invité mes amis apiculteurs à se rendent au chevet des abeilles. Nous y avons passé un agréable moment, m’explique Me Prouvost. Puis, l’idée m’est venue de proposer aux jeunes une retraite spirituelle en symbiose avec une initiation apicole. »

En entrevue, Me Prouvost explique que la retraite débute le samedi à 14 heures et se termine le lendemain vers 17 heures.

« De 14 à 18 heures, c’est la partie apicolo. Nous travaillons à la fois avec les abeilles et dans la miellerie pour faire la récolte, pour préparer le matériel. À 18 heures, nous allons aux vêpres dans l’abbaye. Ensuite, c’est le repas du soir. Souvent, il y a un moine qui vient manger avec nous. C’est sympa!

« Le dimanche matin, c’est la partie spirituelle de la fin de semaine: nous avons un temps de prière ensemble. Nous allons à la messe avec les moines. Puis, nous avons également un enseignement présenté par un moine. L’après-midi, nous retournons au rucher, de 14 h heures à 17 heures. »

Voilà une retraite qui ne manque pas de piquant!

____________

Pour plus d’infos :

Les Serviteurs de Jésus et de Marie, abbaye d’Ourscamp, France.

À propos de l'auteur

Yves Casgrain

Yves est un missionnaire dans l’âme, spécialiste de renom des sectes et de leurs effets. Journaliste depuis plus de vingt-cinq ans, il aime entrer en dialogue avec les athées, les indifférents et ceux qui adhèrent à une foi différente de la sienne.

Laisser un commentaire