fbpx
Blogue

Heureux d’un printemps

Photo: Fotolia
Photo: Fotolia
Écrit par Brigitte Bédard

Mon pays, ce n’est pas un pays, c’est l’hiver. C’est vrai pour cette saison interminable, c’est surtout vrai pour l’univers médiatique québécois. Mais dernièrement, on a le bonheur de sentir les bonnes odeurs du printemps.

Depuis plusieurs années, c’était vraiment l’hiver ici. Il n’était plus possible de regarder les chaines qui, auparavant, faisaient l’unanimité dans la populace, autant au niveau radiophonique que télévisuelle.

Il y a huit ans, nous avons même décidé, sponsalement parlant, de débrancher la télé. Elle est là, certes, mais simplement pour le cinéma maison et internet.

L’hiver de force

Les journaux? Même chose. À part quelques articles d’exceptions rapaillés ici et là sur le Net.

C’était l’hiver pour les cathos que nous sommes parce que, à force d’entendre un discours unique, à force de recevoir par la gueule les propos injurieux de journalistes, de chroniqueurs ou d’animateurs à l’égard de notre foi, de notre religion, du pape et des prêtres, à force de se faire servir des idées, des allusions et des opinions antireligieuses dans à peu près une chronique sur deux, on avait décidé d’éteindre.

On s’est rabattu sur le web. Là, au moins, on pouvait choisir. Des gens intelligents qui avaient plein de choses à dire, on en a découverts. Ils étaient cachés parce que dehors, ici, c’est l’hiver.

Ce fut un long hiver, mais heureusement, il y a peu, on est tombé sur Radio Ville Marie (maintenant Radio VM 91,3 FM) et on a pu écouter les nouvelles internationales et les dossiers de fond de Radio Vatican.

Déstabilisés

C’était comme un soleil en février. Vous savez, quand, un bon matin, on entend les oiseaux chanter?

Puis, on a découvert Questions d’actualité, animé par l’excellent Jean-Philippe Trottier. Là, à notre grand étonnement, pas d’oiseaux moqueurs, ni de ricaneurs qui piétinent sans cesse une Église déjà par terre. On n’y entend que des collaborateurs totalement inconnus, mais ô combien passionnants.

Enfin, des idées neuves, des opinions nouvelles, des façons de voir la vie, le monde et les gens, originales, sensibles et intelligentes.

Rien, contrairement à partout ailleurs, dans cette émission, n’était prévisible! Enfin, des idées neuves, des opinions nouvelles, des façons de voir la vie, le monde et les gens, originales, sensibles et intelligentes.

La neige se mit à fondre au soleil.

Puis, à cette même émission, est atterri Mathieu Bock-Côté. Échanges enflammés, humour songé, amour de mon pays et de ses racines!

Récemment, est apparu Gilles Proulx à la barre de deux nouvelles émissions, Je m’en souviens et Au bout du monde. La passion sur deux pattes – même nos ados l’écoutent au déjeuner!

Et ça continue!

Cette semaine, on apprenait que Bock-Côté commençait sa propre émission, La vie des idées. La première, évidemment, était passionnante.

Radio VM est, plus que jamais, et pour notre plus grand bonheur, en train de jouer le rôle qu’une certaine société d’État remplissait, naguère, dans nos hivers.

À la maison, malgré le froid mordant d’un janvier qui ne finit plus, on est heureux d’un printemps qui nous chauffe la couenne… et les oreilles.

À propos de l'auteur

Brigitte Bédard

Brigitte Bédard est journaliste indépendante depuis 1996. Elle vient de publier « J’étais incapable d’aimer. Le Christ m’a libéré » (Éditions Artège), son témoignage de conversion franc et direct.

Laisser un commentaire