fbpx
Blogue

Des aveugles juchés sur des épaules de géants

Photo: fotolia
Photo: fotolia
Écrit par Michaël Fortier

25 remarques désobligeantes sur le temps qu’il fait

1. L’amour transforme la contingence d’un être en une nécessité.

2. Seule vaut l’esthétique qui vise un au-delà de l’esthétique.

3. Sans Dieu, il n’y a ni blasphème, ni péché, ni transgression. Dussent-ils s’en aviser, la plupart des artistes et littérateurs contemporains se retrouveraient aussitôt sans emploi.

4. Mieux qu’aucune autre, la musique jazz possède la faculté d’embourgeoiser n’importe quelle atmosphère.

5. Aujourd’hui, est qualifié d’« érudit » quiconque possède un viatique intellectuel d’une douzaine de livres.

6. Le démocrate est « un homme comme tout le monde ». C’est pourquoi il a le droit de revendiquer pour tout le monde ce que d’autres doivent revendiquer pour eux seuls.

7. Qu’un grand nombre d’imbéciles adhère à une mauvaise idée est devenu un puissant incitatif à l’adopter.

8. Le principal inconvénient des réseaux sociaux est de nous introduire dans l’intimité intellectuelle de nos connaissances. Nous nous découvrons soudainement encerclés par les imbéciles.

9. Le moderne doit être tué à coup d’ironie. C’est la seule arme qui convienne à sa société du spectacle.

10. La négation est la pente de l’esprit moderne. En quoi il est diabolique.

11. Est moderne celui qui se préoccupe davantage de sa santé que de son salut.

12. La raison, écrit Belloc, a été limitée par le mystère à seule fin qu’elle jouisse d’une souveraineté plus grande sur le domaine qui lui appartient en propre.Aussi implacable, aussi raisonnable soit-il, l’argument ne convainc que les convaincus, car les modernes, en niant le mystère, nient ce sur quoi s’appuyait la raison.

Cette négation prend deux formes, l’une scientifique et l’autre philosophique : tantôt il est réduit à l’inconnaissable, tantôt il est transformé en absurde. Dans les deux cas se fait jour une même attitude inquisitrice à l’égard de l’inconnu, sommé de révéler son sens sous peine d’insignifiance.

Le mystère, lui, suppose l’humilité. Mais comme l’humilité est difficilement compatible avec les ambitions modernes – lesquelles visent, pour les plus sages, à changer le monde et, pour les plus ambitieuses, à coloniser d’autres planètes –, il faut reconnaître qu’elle a peu d’avenir dans nos sociétés.

13. Nous sommes des aveugles juchés sur des épaules de géants.

14. Généalogie du matérialisme. La Vérité cocufiant la Parole avec la Réalité sensible.

15. La libération sexuelle a consisté à faire passer la pudeur pour de la censure.

16. À la bourse de l’indignation, les causes égalitaires sont toujours des valeurs sûres.

17. Le Québec doit tout au catholicisme. Même sa sortie du catholicisme.

18. Ce monde ne peut être réformé que verticalement.

19. Écueil du réactionnaire : que sa position éthique devienne pure esthétique.

20. Le réactionnaire louche vers le passé, le progressiste vers la Scandinavie.

21. La psychologie a remplacé la vie intérieure.

22. La tactique du constructiviste est de confondre le contingent et l’arbitraire.

23. En sciences, on croit créer de nouvelles choses en créant de nouveaux mots. Cette frénésie du néologisme trahit une pénurie d’imagination.

24. Il y a un registre de langue dont les universitaires se servent pour signaler leur appartenance à l’université. Les chiens, eux, emploient leur urine dans une intention assez similaire. À chacun sa méthode, pourvu que l’on se reconnaisse.

25. L’université est devenue à la fois l’instance de production et de consécration des œuvres littéraires : il ne faut pas chercher plus loin les raisons de leur médiocrité.

À propos de l'auteur

Michaël Fortier

Michaël Fortier détient une maitrise en littérature française. Son mémoire porte sur les écrivains catholiques français. Il poursuit des études en droit.

Laisser un commentaire