Blogue

Je voulais te dire…

Plants and Animals (photo tirée de Facebook)
Plants and Animals (photo tirée de Facebook)

Avec l’arrivée des longs jours, des bourgeons et des gars qui se promènent en bedaine sur leur bicycle-à-pédales au centre-ville, viennent aussi les compagnies de disques qui envahissent le marché de plus ou moins bonnes sorties, en vue de la saison des festivals.

De la musique printanière, il y en aura pour tous les gouts ces jours-ci. Par exemple, si le très bel opus The Hope Six Demolition Project de PJ Harvey sera sans doute la trame sonore des après-midi pluvieux de mai, la Lemonade de Beyoncé risque d’en rafraichir plus d’un lors des canicules de juillet.

Mais nous, à la maison, ce qui nous fera surtout danser tout l’été, c’est le band-fétiche de la famille : Plants and Animals. D’un album à l’autre, le trio rock anglo de P&A nous a habitué à ce son – indéniablement montréalais – fait de ballades folks et de riffs énergiques. Avec Waltzed in from the Rumbling, on reconnait la signature et on salue un groupe qui sait se renouveler sans vendre son âme au diable.

D’ailleurs, parlant d’authenticité, alors qu’une lourde tendance dans l’industrie musicale pousse vers un usage toujours accru des bidouillages et autres auto-tuners, P&A privilégie plutôt une musique organique et fait éclater au grand jour les vertus d’un beat, sinon pur, au moins épuré.

Notons aussi le judicieux apport des voix féminines de Katie Moore et Adèle Trottier-Rivard ici et là.

Bref, il faut le dire, le long-jeu se tient : il est cohérent, équilibré, pas de creux, pas de longueurs comme dans The End of That (2012) et La la land (2010).

Que ce soit avec l’ambitieuse « Je voulais te dire », déployée en 7 minutes et coupées en trois mouvements, ou par le rythme dansant de l’efficace « Off the Water », cette quatrième galette de nos favoris ne déçoit pas un brin et renoue avec la fraicheur mordante de Parc Avenue (2007).

En attendant la sortie officielle chez votre disquaire, le 29 avril, testez l’écoute ici.

______________

Waltzed in from the Rumbling (2016), Plants and Animals, à paraitre chez Secret City Records.

À propos de l'auteur

Antoine Malenfant

Marié et père de famille, Antoine est diplômé en études internationales, en langues et en sociologie. À la tête de l’équipe de rédaction du Verbe depuis 2013 et directeur artistique de la publication, il anime chaque semaine, depuis septembre 2016, l’émission radiophonique On n’est pas du monde.

Laisser un commentaire