2018-07 Travail manuel

Un vrai travail de moine

eliasdjemil-photoreportage-saintbenoit
Photo: Elias Djemil

Photos et texte par Elias Djemil

En se rendant à l’abbaye de Saint-Benoît-du-Lac, dans les Cantons de l’Est, on se doutait bien qu’on gouterait à la beauté d’un lieu où tout – l’architecture, la liturgie, la nature – invite à la contemplation. Mais ce reportage a aussi été l’occasion de découvrir la grande dignité accordée au travail manuel dans la vie des moines, dont le quotidien est rythmé par la célèbre devise ora et labora et lega (prie, travaille et étudie).

[Cet article a été publié initialement dans l’édition papier de la revue Le Verbe, au printemps 2018.]

eliasdjemil-photoreportage-saintbenoit

Depuis plus de 50 ans, les moines de l’abbaye de Saint-Benoît-du-Lac s’adonnent à la fabrication du cidre mousseux selon la méthode champenoise de la double fermentation.

eliasdjemil-photoreportage-saintbenoit9

La paresse est l’ennemie de l’âme.

– Saint Benoît

eliasdjemil-photoreportage-saintbenoit

eliasdjemil-photoreportage-saintbenoit

 

On n’imite pas les saints en répétant leurs gestes, mais en s’inspirant de leur esprit.

– Saint Bernard de Clairvaux

eliasdjemil-photoreportage-saintbenoit

Certes, le travail manuel chez les moines contribue à une élévation personnelle, mais saint Benoît compare aussi le travail à la liturgie qui, elle, est accomplie pour elle-même. C’est une façon soigneuse et attentive de traiter les choses.

 

eliasdjemil-photoreportage-saintbenoit8

Le monastère produit plus de 12 000 bouteilles de cidre par année. Selon la journée à laquelle la précieuse boisson a été embouteillée, chaque caisse porte le nom de la sainte ou du saint fêté au calendrier liturgique.

eliasdjemil-photoreportage-saintbenoit

À l’abbaye de Saint-Benoît, les tâches sont soigneusement distribuées parmi les moines. À la boutique, située à même le monastère, certains d’entre eux s’occupent de faire déguster les divers produits qui y sont fabriqués et vendus aux visiteurs – très nombreux, peu importe la saison. Et c’est toujours dans la joie!

eliasdjemil-photoreportage-saintbenoit

Si la quiétude monastique peut sembler relaxante pour les visiteurs et les quelques personnes qui profitent du service de l’hôtellerie de l’abbaye, pour les moines, tout cela représente, au quotidien, une quantité importante de travail. Qu’il s’agisse de travailler à la cidrerie, à la fromagerie, à l’atelier de reliure ou à l’entretien ménager du réfectoire, le travail est réellement au cœur de la vie monastique et fait partie des fondements mêmes de la Règle bénédictine.

À propos de l'auteur

Collaboration spéciale

Il arrive parfois que nous ayons la grâce d'obtenir un texte d'un auteur qui ne collabore habituellement pas à notre magazine ou à notre site Internet. Il faut donc en profiter, pendant que ça passe!

Laisser un commentaire