2017-07 Antihéros

Une visite chez les Visitandines

Photo: Marie-Josée Roy / roymaj.com
Photo: Marie-Josée Roy / roymaj.com

Texte et photos de Marie-Josée Roy

La petite communauté des sœurs de La Visitation de Sainte-Marie de La Pocatière compte 15 sœurs, dont 13 professes solennelles et deux professes temporaires qui portent le voile blanc.

Faire partie des Visitandines, «c’est un désir intérieur, un projet de vie», dira mère supérieure Jocelyne Bergeron. En effet, le processus d’entrée est très long et graduel. De six à sept ans sont nécessaires avant d’obtenir le voile noir qui souligne l’attachement définitif et inconditionnel à Dieu. Sœur Carole Doucet a terminé sa formation en 2011. Maintenant âgée de 48 ans, elle donne raison à la parole de saint François de Sales, qui disait que les Visitandines ne s’éteindraient jamais.

Depuis plus de 64 ans, sœur Marie-Cécile Émond voue sa vie au Seigneur. Elle fait partie des huit religieuses téméraires qui, à la suite de la demande de l’évêque Mgr Bruno Desrochers, ont quitté la congrégation des Visitandines de Lévis pour fonder le monastère de La Pocatière. Pendant trois ans et demi, elles occuperont leur fonction à l’intérieur d’une maison privée jusqu’à ce que les pères Oblats leur offrent une partie de leur terrain, sur lequel elles feront construire le présent cloitre.

«À cette époque, nous avons eu un accueil extraordinaire de la part de la population du village. Un boucher nous a même fourni de la viande gratuitement pour un an, tandis qu’une autre personne nous voiturait lorsque nous en avions besoin», se souvient-elle.

En 2004, l’Ordre de la Visitation de Lévis ferme ses portes. Quelques-unes des sœurs sont relocalisées à La Pocatière. Deux ans plus tard, cinq novices se joignent à la communauté. Comme elles sont trop à l’étroit dans le bâtiment existant, un projet d’agrandissement voit le jour: un véritable havre de paix qui servira à l’accueil des résidentes cherchant à se retirer pour méditer en silence et se recueillir dans la prière pour quelques jours, dans un lieu propice aux tête-à-tête avec le Seigneur.

À la question: «comment entrevoyez-vous le futur?» sœur Jocelyne répondra ainsi: «Aujourd’hui, c’est aujourd’hui, et demain sera encore aujourd’hui!»

 *

Année et lieu de fondation: en 1610 à Annecy (France), berceau de l’Ordre. En 1959 à La Pocatière.

Autre appellation: Visitandines

Fondateurs: saint François de Sales (†1622) et sainte Jeanne de Chantal (†1641)

Vocation: vie contemplative cloitrée

______________

Cet article est une version numérique de celui publié dans le magazine d’automne, disponible gratuitement ici.

À propos de l'auteur

Collaboration spéciale

Il arrive parfois que nous ayons la grâce d'obtenir un texte d'un auteur qui ne collabore habituellement pas à notre magazine ou à notre site Internet. Il faut donc en profiter, pendant que ça passe!

Laisser un commentaire